samedi 30 avril 2011

Universo financiero

Peinture acrylique sur toile, 2009. Financiers et spéculateurs s'agitent. Il faut dire que nous sommes alors en pleine crise mondiale. Une toile peinte pendant mon séjour en Patagonie à l'occasion de mon exposition du même titre au Museo Nacional de Bellas Artes de Neuquen. hf

jeudi 28 avril 2011

Vendredi noir

Le vendredi était traditionnellement "jour maigre". On fait pénitence. Le calendrier financier a cependant pris la relève du religieux. Certes, heureusement, tous les vendredis ne sont pas noirs, ni les lundis. Mais la Bourse est devenue le moteur dramatique du quotidien de nos sociétés. Quelle étrange phénomène anthropologique que cette nouvelle religion de l'argent, dont le Vatican est à New-York!
hf

mercredi 27 avril 2011

Météorologie de la semaine: lundi

C'est la Bourse qui fait la météo quotidienne de milliards d'êtres humains, initiés et victimes, qui fait la pluie et le beau temps plus que la pression atmosphérique dans notre "nouvelle nature".
hf

mardi 26 avril 2011

Météorologie financière 1: beau temps


La Bourse monte! Peinture acrylique sur toile, Montevideo, Uruguay, 2004

Météorologie financière : mauvais temps

Les courbes économiques tombent sur nous comme une pluie drue. (Acrylique sur toile, MNAV de Montevideo,Uruguay, 2004)
hf

lundi 25 avril 2011

Météorologie financière: beau temps

La Bourse monte! Peinture acrylique sur toile, Montevideo, Uruguay, 2004

dimanche 24 avril 2011

La crise économique

La crise économique qui a ravagé la planète depuis 2008 entraîne l'effondrement des références, des valeurs, de la vie de beaucoup d'êtres humains, victimes de l'irresponsabilité ludique des spéculateurs.
(Toile acrylique sur toile, Neuquen, Patagonie, Argentine, 2009)

vendredi 22 avril 2011

le virus de l'économie imaginaire

Nous avons connu depuis une dizaine d'années de plus en plus de cas graves de propagation du virus de l'économie imaginaire à l'échelle internationale. La souche origine cette fois des États-Unis. Elle s'est rapidement développée sous l'effet combiné de l'abus de déréglementation publique, du numérique et de la concupiscence humaine, qui ont régné sans retenue dans les salles de jeu des grandes Bourses américaines. Mais les banques européennes ont manifestement adopté elles aussi des pratiques à risque, qui ont favorisé la multiplication du virus à grande échelle. Il n'existe pas encore de vaccin et la recherche pour endiguer cette épidémie mondiale se heurte au refus évident des spéculateurs de changer leurs comportements et d'avaler les pilules que voudraient leur prescrire plusieurs gouvernements.
On pense confier ce dossier à l'Organisation mondiale de la santé, qui a su faire preuve de la plus grande énergie face à la grippe N1H1, sans céder ni à la panique, ni à la corruption.
hf

mardi 19 avril 2011

La production, l'argent, la pollution

Cette toile, peinte en 2004 au Museo Nacional de artes visuales de Montevideo, Uruguay, lors de mon exposition intitulée "Météorologie financière" est une icone sociologique aussi simple que critique. Elle pose la question fondamentale de l'équilibre de nos valeurs entre la production économique et la pollution: un écosystème auquel nous ne pouvons échapper, mais que nous avons les plus grandes difficultés à gérer face aux risques de déchéance écologique de notre planète.
hf

dimanche 17 avril 2011

Wall Street la nuit

Une toile de 2004, présentée dans mon exposition "Météorologie" au Museo National de Artes Visuales de Montevideo, Uruguay, consacrée au thème de la crise mondiale économique et financière et de l'économie imaginaire.
hf

dimanche 10 avril 2011